» » » Pendant ce temps en Vendée…

Pendant ce temps en Vendée…

Posté dans : Actualité | 0

Dessin publié dans le n° 104 du Sans-Culotte 85
NOUVEAU CIRCUIT TOURISTIQUE DANS LE BOCAGE
LA ROUTE DE L’URANIUM !
Un arrêté préfectoral discrètement signé durant les fêtes de fin d’année autorise AREVA a stocker jusqu’à 4000 tonnes de stériles miniers, résidus solides résultant d’extractions minières, sur son site de la Commanderie, commune de Treize-Vents. Lieu qui jusqu’en 1991 recelait une mine d’extraction de minerai d’uranium, ce durant plusieurs décennies, fournissant jusqu’à 20 % de la production française. Pourquoi ce nouveau stockage, et d’où viennent les stériles miniers ?
Sur le site de la mine à ciel ouvert, le grand trou recèle une réserve d’eau alimentée par une rivière, liquide utilisé sans interdiction par les agriculteurs du coin pour l’irrigation des céréales et des bêtes…
Par ailleurs, des tonnes de déblais légèrement radioactifs ont servi, à l’époque de l’activité de la mine, comme remblai ou intégré dans des constructions, dans 7 communes du bocage vendéen. Une carte a été établie recensant ces lieux.
Enfin, comme un symbole, une des plus grandes centrales solaires de Vendée est aujourd’hui en activité sur l’ancienne mine…

 

 

Répondre