» » » L’hélistation de l’Île d’Yeu

L’hélistation de l’Île d’Yeu

Posté dans : Actualité | 5

Un petit dessin pour « Le Sans-Culotte 85 » (canard vendéen)
N°98 – septembre 2016

Sujet : l’héli-station de l’ile d’Yeu.
Depuis 1986, des hélicoptères se posent au beau milieu de Port-Joinville, à 50 m des premières habitations, entre un parking, la mer et la foule estivale. A l’origine, n’étaient autorisés que les vols pour évacuation sanitaires ou circonstances exceptionnelles, sauf qu’au fil des ans c’est un véritable système commercial qui s’est développé via le prestataire jouissant d’une délégation de service public, avec jusqu’à plus de 4000 rotations annuelles, le tout sans aucune des autorisations nécessaires ! Depuis plus de 10 ans toutes les autorités sont au parfum, mais ne disent rien… Aujourd’hui, on veut régulariser la situation, en tentant d’obtenir un agrément ministériel, pour toujours maintenir l’héliport au même endroit, dans la zone la plus habitée/fréquentée de l’île, alors que 3 km plus loin existe et fonctionne un aérodrome aux normes qui pourrait sans problème accueillir les rotations des hélicos…

HÉLICO-PORT-JOINVILLE-W

5 réponses

  1. elpatrico
    | Répondre

    Je ne sais pas si c’est vous qui avez écrit cet article mais il est truffé d’erreurs.
    1. la situation actuelle n’est pas nouvelle, elle est connue de tous
    2. des dérogations ont été accordé par les autorités compétentes, vous imaginez bien qu’on ne fait pas atterrir un hélico commercial n’importe où, on est en France, pays de la réglementation tatillonne.
    3. le « véritable système commercial », s’appelle une ligne aérienne et rend bien des services. Il livre notamment le courrier à l’heure et permet les évacuations sanitaires (qui se faisaient il y a pas si longtemps sur le canot de sauvetage)
    4. le faire atterrir à l’aérodrome rallonge de 20% le trajet et augmente en conséquence le cout. Il n’y a aucun service à l’aérodrome, ni taxi, ni vélo, ni rien du tout. Donc on augmente le prix, on réduit la qualité de service, la suite est connue, on fait faillite et finies les évacuations sanitaires sur place…
    5. ca fait plus de 20 ans que l’hélicoptère se pose sur le port, par tous les temps, 365 jours / 365 et résultat 0 accident. Vous me direz qu’il en suffit d’un, mais pour le moment ca reste faux.
    6. la polémique n’est pas nouvelle, je vous renvoie au conseil municipal de l’ile en 2007!
    http://mairie.ile-yeu.fr/userfiles/070710CptRendu.pdf

    La situation actuelle est bonne et est un compromis acceptable pour la population, les autorités, les finances locales, etc… Pourquoi vouloir éternellement bousiller ce qui fonctionne?

    A trop chercher le scoop ou la petite bête, on finit par raconter n’importe quoi.

    Merci de transmettre à l’auteur.

    • LUKO
      | Répondre

      Transmis…

      • Elpatrico
        | Répondre

        Merci

      • Parfaitement d’accord avec votre article
        L’Inspection Générale de l’Aviation Civile en 2002 et l’Autorité Environnementale en 2016 ont dit la même chose : l’exploitation d’une ligne régulière à partir de cette hélistation est dangereuse.

        Aucune dérogation n’a été accordée. Votre interlocuteur s’est bien gardé de vous fournir le moindre document.
        C’est le Maire et le Préfet qui couvrent cette situation parfaitement surréaliste et illégale.

        A qui cela profite? Au puissant propriétaire de cette compagnie privée qui n’a pas à faire de publicité car Port Joinville est sa devanture et à quelques utilisateurs privilégiés qui préfèrent se rendre à pieds à l’hélistation (Sic). Voilà la réalité.
        Et cela au détriment de plusieurs centaines d’habitations qui se trouvent dorénavant devoir vivre les fenêtres fermées et dans la poussière noire des gaz d’échappement des hélicoptères. Et le Maire se pose en écologiste convaincu !!
        Mais le plus grave est constitué par le risque de crash d’un hélicoptère sur la foule du parking et de la jetée !

        Les 3 minutes pour aller à l’aérodrome sont une plaisanterie ! Tous les utilisateurs de l’hélicoptère ont une voiture ou un vélo électrique !! Et une très petite minorité habitent Port Joinville.
        Rappelons aussi que toutes les évacuations sanitaires sont faites par les hélicoptères du Samu et de la Sécurité Civile. Oya Hélicoptères n’en fait aucune. Elle se partage seulement les transports sanitaires avec Yeu continent et le bateau de la SNSM.

        Le fret et le courrier postal arrivaient aussi bien sur l’Ile quand ils utilisaient le bateau comme à Belle Ile.
        Aujourd’hui, Oya Hélicoptères a réussi a s’accaparer ce marché au détriment d’Yeu Continent que les contribuables devront dorénavant subventionner un peu plus. Un gâchis incompréhensible. Tout cela pour récupérer un paquet d’Amazon une demie journée plus tôt !
        Bien sûr, personne ne remet en cause l’existence de cette ligne et d’Oya hélicoptères, mais à condition que l’exploitation se fasse dans des conditions raisonnables.

        Oya hélicoptères fait un chantage d’enfer au maintien de l’hélistation sur le port en disant : si on ne nous y laisse pas on cesse l’exploitation. Et tout le monde se couche.
        Mais cela ne durera pas. Ou bien parce qu’un juge remettra les choses en ordre, ou bien parce que un minimum de bon sens écologique sera pris en compte ou bien parce que, faute de pétrole, les hélicoptères ne seront utilisés qu’à bon escient. Question de patience.

        • MYKOLAS
          | Répondre

          Bonjour, je transmets à la rédaction du Sans-Culotte.
          Bonne journée

Répondre